Infos des activités de la semaine

RANDONNEE - 8 km - MARDI 15 OCTOBRE 2019 - CERGY LES CLAIRIERES

Les 19 marcheurs qui se sont retrouvés pour cette marche la connaissent presque tous puisque que nous la  pratiquons depuis plusieurs années, et cependant c'est toujours avec le même plaisir que nous cheminons dans le bois de Cergy puis le long de l'Oise où nous croisons des péniches et aussi le RER de temps en temps ... histoire de nous rappeler que nous ne sommes pas tout à fait perdus dans la nature. 

Les champignons poussent dans les prés mais nous n'avons pas osé les ramasser. Marcel invite certains à goûter les baies sauvages mais il faut aimer l'acidité ... Nous n'étions pas "500 en arrivant au port" mais avant de nous quitter nous faisons une halte pour admirer les bateaux et choisir celui avec lequel nous allons partir en croisière.

Encore une belle après-midi de début d'automne, douce et ensoleillée, qui nous a permis de nous oxygéner.        Michèle S.

RANDONNEE - 8 km - MARDI 1er OCTOBRE 2019

Le soleil a rendez-vous avec la pluie et la pluie est là, alors le soleil attend... mais comme le soleil est roi on est sûr qu'il viendra!

Les 10 marcheurs courageux n'ont pas hésité, en se réunissant au sein d'une même randonnée, à affronter le mauvais temps.

Ils ne l'ont pas regretté car même si le soleil n'a pas brillé de tous ses feux, pendant une bonne moitié de la randonnée nous avons échappé à la pluie et nous avons même eu le loisir de faire la cueillette: sacs de noix et même grappe de raisin fièrement brandie par Monique. 

Dommage Nair! Avec toutes ces noix je suis sûre que tu nous aurais fait un gâteau. Mais tu nous donneras la recette.     Michèle.

JEUDI 3 OCTOBRE 2019 – PARIS : La coulée verte René Dumont et la promenade plantée

Une trouée de verdure dans l’Est de Paris où un train a circulé pendant 115 ans.

On y traverse des tunnels, on passe devant une gare ou une halte en suivant les talus verdoyants très bien entretenus, on arrive au- dessus d’un grand tapis vert, le jardin de Reuilly et on s’arrête pour boire un peu d’eau de source plate ou pétillante (l’eau plate dans laquelle on a ajouté un peu de CO2 !). La suite du trajet est plus disciplinée, des haies bien taillées, des rosiers en souvenir du dernier train de 0 h 45 qui amenait des monceaux de roses de Brie Comte Robert à vendre aux Halles jusqu’en 1969. Nous sommes sur le Viaduc des Arts qui longe l’avenue Daumesnil jusqu’à la Bastille mais nous le quittons un peu avant pour le plaisir de découvrir la rue Crémieux : toutes les maisons se ressembleraient si elles n’étaient pas peintes de couleurs différentes, des plantes bordent les deux trottoirs et aucune voiture ne passe : un petit havre de paix entre deux rues très passantes.

Et la promenade se termine au bord de l’eau, le long du bassin de l’Arsenal et de son port de plaisance.    

RANDONNEE PEDESTRE - 15 km (prévu) - NESLES LA VALLEE - MARDI 1er OCTOBRE 2019

Grâce à MARYVONNE, la randonnée d'aujourd'hui s'est révélée imprévisible, étonnante, inédite. Déjà, si la 20 km de Nesles la vallée tourne dans le sens des aiguilles, celle de 15 km part dans l'autre sens ... Inutile de s'encombrer de détails, donc, on part ... dans le sens des aiguilles de la montre ! Ce qui nous amène au pique nique à 12h30 ? NON à 11h50 ! Pas de problème, malgré les avis divergents, JEAN (notre animateur bien aimé) décide de s'arrêter. Et chacun de sortir son pique-nique. Et Maryvonne de s'apercevoir qu'elle avait perdu ses lunettes ... Et Maryvonne et Claude de repartir chercher les lunettes pendant la pause, et de revenir bredouilles ! Dans notre infinie compréhension de la situation et selon l'adage 1 pour tous, tous pour 1, le groupe d'une seule voix, décide de reprendre la randonnée à l'envers (pour ceux qui ont suivi >>> donc dans le bon sens).

Miracle : les lunettes sont retrouvées -Merci Dolorès- et tous de reprendre le chemin avec la joie du devoir accompli ! Quel destin ...

Résultat : 12 randonneurs - 13,6 km - Une bonne séance d'étirements - Une ambiance comme on les aime, informelle et décontractée.

PS : La seconde partie de la randonnée sera mise au prochain programme ALLER-RETOUR du départ au pique-nique !

En ce début d'année, nos activités s'organisent : certaines sont très sollicitées comme l'aquagym, la danse  ou la gymnastique d'entretien et des ajustements sont nécessaires pour contenter toutes les demandes. Notre Président met tout en oeuvre pour trouver de nouveaux créneaux horaires dans les structures qui les accueillent. Car il faut trouver à la fois la salle et l'animateur/animatrice.

Les activités d'extérieur ne rencontrent pas ces soucis de "nombre de places" mais doivent parfois faire face au manque d'encadrants.

Malgré ces quelques ajustements, le CODIR souhaite une excellente saison à tous.tes les adhérents.tes.

GYMNASTIQUE D'ENTRETIEN - LUNDI 23 SEPTEMBRE 2019

Une fois n'est pas coutume, ce matin c'est BERNADETTE qui nous accueillait et animait les 3 séances de gymnastique de la matinée.

Chacun(e) a son rythme, de la marche rapide à la marche à reculons, de la position en tailleur à celle sur le dos, il a fallu pas mal de détermination pour arriver à la fin de chaque exercice ! La séance s'est effectuée au son de musiques agréables et entraînantes qui ont permis de rythmer les efforts. 

Tou(te)s les inscrit(e)s ne sont pas encore rentrés, et ce sont une vingtaine d'adhérents qui ont participé aux 2 premiers cours, tandis que 22 se sont déplacés pour la troisième heure.

Chacun(e) est reparti(e) fatigué mais ravi(e) de sa matinée gymnique.

RANDONNEE PEDESTRE

MARDI 10 SEPTEMBRE - 20km - MENUCOURT

Cette randonnée de 20 km a attiré 13 courageux participants ... Ciel bleu, sentiers forestiers ou chemins dans les champs : ambiance complice et bon-enfant pour ce parcours en partie emprunté pour la 15 "rando-resto" de cet hiver 2019. Nous avons d'ailleurs fait une halte-café "chez Marco" à Longuesse, un incontournable de nos randos dans ce secteur ! Puis, tous très bavards, nos multiples souvenirs de vacances épuisés, nous avons parcouru nos 20 km sans encombre malgré le dernier et inattendu raidillon juste avant le parking. Et là, Bernard très en forme,  a proposé une séance d'étirements digne d'un pro averti ... que nous n'oublierons pas !

PROMENADE PARIS - 5 km - JEUDI 12 SEPTEMBRE 2019

Randonnée à Paris, le jeudi 12 septembre : sur les pas des pèlerins vers Saint-Jacques de Compostelle

 

Une fois n’est pas coutume, au lieu d’organiser deux fois dans le mois la même randonnée de 5 km à Paris, en raison du grand nombre d’inscrits, nous avons commencé la saison avec un parcours de 10 km pour 28 randonneurs.

Partis de l’église Saint-Laurent, boulevard Magenta, nous avons rejoint la station de RER de Luxembourg par le chemin que les pèlerins du Nord de la France ou de la Belgique empruntaient pour traverser Paris, en direction du sud.

Après avoir révisé les attributs de tous les Apôtres sur la façade de l’église Saint-Laurent et sur un vitrail, nous savions que nous cherchions l’épée ou le livre de Saint-Jacques le Majeur et la coquille, le bâton, le chapeau, ou la besace des pèlerins dans toutes les églises et sur les maisons de notre route … et nous en avons trouvé beaucoup !

A Saint-Eustache, nous avons été accueillis par un concert d’orgue … petit supplément très apprécié !

Arrêt pique-nique dans le square à l’ombre de la Tour Saint-Jacques, bien sûr, et après avoir touché la coquille sculptée sur un portail du jardin, comme le font tous les pèlerins, nous sommes repartis en direction de la rive gauche, avons contourné Notre-Dame et constaté l’ampleur des premiers travaux de soutien de l’édifice, puis remonté la rue Saint-Jacques jusqu’à l’église Saint-Jacques du Haut Pas après un arrêt à Saint-Julien le Pauvre, à Saint-Séverin et devant l’entrée du musée de Cluny.

RANDONNEE - 8 Km - MARDI 22 OCTOBRE 2019 - CHAPONVAL

Le brouillard de ce mardi n'allait pas nous conduire à renoncer à marcher et d'ailleurs celui-ci s'est dissipé en début d'après-midi et même si nous n'avons pas eu un franc soleil le temps a été relativement clément et nous avons été ravis de revisiter les alentours de Chaponval. Pas trop de dénivelés, pas de grandes difficultés, juste un passage critique pour tester nos aptitudes à la descente en "crabe". Tout le monde a démontré ses capacités.

Nous avons pu admirer la maison construite par l'architecte GUIMARD, celui qui a construit certaines stations de métro à Paris, adepte de l'art nouveau. La Chapelle de Valhermeil domine la cote Saint Nicolas. La petite école de Chaponval démontre l'importance de ce hameau d'Auvers sur Oise au début du XXème siècle.

Hélas le noyer au pied duquel nous avions fait la cueillette 15 jours auparavant n'a plus de fruits, donc pas de gâteau en perspective mais c'est aussi bon pour notre ligne! 

Rencontre des Pongistes avec BEAUVAIS  du 15 octobre 2019 :

Comme chaque année, à cette époque-ci de l'automne, nous sommes allés défier les pongistes de Beauvais. 

Nous étions une petite horde de 11 éléments ( 1 dame et 10 hommes ).

Cette  équipe était amputée de plusieurs de ses poids lourds : chez les hommes, Dominique notre Président, chez les femmes, notre Liliane nationale et Claudine.

Réception comme d'habitude à 9 h autour d'un café accompagné de viennoiseries.

Avant de commencer les rencontres, nous observons une minute de silence à la mémoire d'Yves, pongiste de Beauvais décédé brutalement ces vacances d'été. 

Yves, c'était notre ami. Nous nous souvenons tous qu'il était en finale en avril cette année, lorsque nous avions reçu les joueurs de Beauvais à Enghien. 

Début des matches à 9h30 - Entr'acte à midi : nous nous retrouvons tous à Savignies pour déguster un excellent  repas.

Reprise à 14 heures :  

Malgré notre petit nombre, cette « équipe B » d'Enghien sans ses vedettes  a obtenu de bons résultats.

Les finales des tours principaux mirent aux prises des joueurs de Beauvais. 

Il est à noter l'excellente 5ème place de Jean Louis CAMBUZAT.

Au niveau des consolantes, razzia des joueurs d'Enghien :

Chez les femmes : vainqueur notre toute jeune Jacqueline BIREMONT

Chez les hommes : finale entre 2 joueurs émérites de chez nous, gagnée par Pierre GEFFROTIN au détriment de Mohamed ALHINDAOUI

( notre étoile montante )

PS : Le terme « équipe B » n'a bien sûr, aucune connotation péjorative mais , imaginons Enghien avec toutes ses vedettes plus les Jacques (nous en avons 2 en magasin ), Didier, les Pierre, les Janine ( là encore nous en avons 2), les Gilbert, les Philippe, les Boris,  etc...etc…

Après un pot de départ, nous sommes tous rentrés sans encombre dans nos foyers.

             

                                                                                                                              Claude REFFUVEILLE